Carine Grimm Dejussel

Je partage ici ma passion pour le lien d'attachement, le soutien parental, les thérapies brèves et mes expériences de maman.





dimanche 26 avril 2015

Voici un petit rituel du coucher pour valoriser l'estime de soi de votre enfant.


Raconte-moi trois choses de bien que tu as faites aujourd'hui ?

Je partage avec vous petit rituel du coucher que j'ai beaucoup pratiqué avec mes enfants il y a quelques années …
 
Une fois que mon enfant était confortablement installé sous ses plumes, je m'asseyais sur son lit et lui posait la question suivante :



"Raconte-moi trois choses que tu as faites de bien aujourd'hui ?"

C'est toujours avec beaucoup de plaisir que mon enfant revenait sur les bons moments de sa journée, sur ce dont il était le plus fier, sur ce qu'il a le plus apprécié.


J'en profitais de mon côté pour lui dire les choses positives que j'avais remarquées : "J'ai bien aimé que tu aides ton frère à ...", "Il m'a semblé que tu avais eu beaucoup de plaisir à faire...", "Je me réjouis de pouvoir à nouveau ...."


Si par mégarde j’oubliais ce petit rituel, j’entendais un « Maman, tu ne m’as pas demandé ce que j’avais fait de chouette aujourd’hui ! »
 

Ces quelques petites phrases nous permettaient à tous les deux de terminer la journée sur de belles notes positives, avec un bel échange, avant de faire des gros câlins et d'éteindre la lumière...


Et vous ? Qu'avez-vous fait de bien aujourd'hui ?



Carine Grimm Dejussel
Intervenante en périnatalité
Hypnothérapie spécialisée enfants/ados - Soutien parental

www.CarineGrimm.ch

vendredi 24 avril 2015

Le massage pour les enfants

Je rencontre beaucoup de parents qui apprennent à masser leur bébé, mais qu'en est-il lorsque celui-ci grandit ?

Lorsque l’enfant commence à se déplacer, il n’est pas rare que le parent arrête de le masser. L’enfant est dans la découverte, l’apprentissage de la marche, il n’a en général que peu de patience à rester tranquille le temps d’un massage.

Une fois cet apprentissage fait, il retrouve du plaisir à se faire masser. Pourquoi ne pas en profiter ? 




Pourquoi les massages sont-ils importants?

Au même titre que les jeux, le sport ou la musique, les massages favorisent la détente de nos enfants en leurs permettent de se détendre. Ces moments sont également précieux pour enrichir les échanges avec nos enfants.

Quels sont les bienfaits pour les enfants?

Les massages:
- maintiennent une bonne circulation de l’énergie
- favorisent l’écoute se Soi et une meilleure attention aux Autres
- participent à la construction du schéma corporel
- développent la relation parents-enfants
Comment masser un enfant?

Rendez le massage ludique :
- Proposer de la musique douce, des bougies, des huiles parfumées, L’enfant peut choisir ce qui lui fait plaisir et créer l’ambiance dont il a envie.

- Faites preuve d’imagination en utilisant des balles, des jouets … Une voiture lego est parfaite pour « masser » le dos de l’enfant. Le frôlement d’une peluche aussi peut être agréable pour lui.

N’hésitez pas non plus à faire utiliser des comptines, des chansons. Personnellement, je faisais des pizzas sur le dos de mes enfants : « on étale la pâte, puis la sauce tomate, et encore un peu de jambon… et qu’est-ce que tu veux que j’ajoute encore ? … » A la fin, c’est grosse chatouille et « on mange tout ! »

- Proposez l’échange « je te masse … et tu me masses ensuite » par exemple pour les pieds, les mains, le dos… Ne vous attendez toutes fois pas à quelques choses de très agréable et relaxant !

- Il est très important de respectez les envies et besoins de votre enfant. Le massage ne doit pas être une obligation. Lorsque l’enfant en a assez, on arrête, pour mieux recommencer une prochaine fois !

Coté technique?

On prendra garde de masser le ventre "dans le sens des aiguilles de la montre", de ne pas "tordre" les articulations des genoux et des coudes en gardant les deux mains qui se touchent, on évitera de passer sur la colonne vertébrale...
Concernant l'huile, je vous encourage vivement à choisir une huile végétale, la plus naturelle possible. L'huile de pépins de raisin est pour moi très adaptée. Vous la trouver en grande surface. 

A vous … :-)

Carine Grimm Dejussel

Intervenante en périnatalité
Hypnothérapie spécialisée enfants/ados - Soutien parental




www.CarineGrimm.ch

Pourquoi lui dire toujours non ?

 
 
Vous êtes vous déjà demandé pour quoi "non" est souvent le premier mot que l'enfant prononce ? Quelque fois même avant de dire Papa ou Maman ?
Je me suis posée la question... à mon avis, "non" est le  mot que l'enfant entend le plus... tout simplement ...

- "non, tu vas te faire mal"
- "non, fais attention"
- "non, ça n'est pas comme ça ..."
- "non, on ne jette pas la nourriture par terre"
- "non, tu ne peux pas avoir un bout de pain maintenant car on va manger ..."

Un peu frustrant, non ?

Et si dorénavant, nous utilisions plus de "oui" que de "non" ?
Au lieu de "non, on ne va pas à la place de jeux maintenant", si nous utilisions
"oui, nous irons à la place de jeu après mangé."

De plus, beaucoup de "non" pourrait être remplacé par des "stop" pour que l'enfant arrête son activité. "stop, ne renverse pas l'eau par terre".

En utilisant moins de "non", l'enfant mettra plus d'attention sur les vrais "non". Ceux qui sont importants et qui doivent être entendus.

Qui se sent prêt à tenter l'expérience ?





Carine Grimm Dejussel
Intervenante en périnatalité
Hypnothérapie spécialisée enfants/ados - Soutien parental

www.CarineGrimm.ch